News

2ème Session Ordinaire Du Comite Sectoriel Permanent

(Université Mohamed Lamine Debaghine, Sétif, 27-28 Septembre 2017)


La Direction Général de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique a tenu la deuxième Session ordinaire du Comité Sectoriel Permanent (CSP) de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (CSP-MESRS) à l’université Mohamed Lamine DEBAGHINE, à Sétif, les 27 et 28 septembre 2017.

Cette session avait comme programme et points inscrits à l’ordre du jour l’évaluation et la validation pour financement des propositions de projet à impact socio-économique, l’évaluation des bilans et examen des recours, et la réflexion pour la construction d’un écosystème de développement technologique (feuille de route, acteurs et outils de mise en œuvre).

Lors de la session d’ouverture, le Recteur de l’Université Mohamed Lamine DEBAGHINE Sétif 2, le Professeur GHECHI Khiar, a souhaité la bienvenue aux membres du CSP et aux personnes invitées présentes. Ensuite, le Secrétaire Général du MESRS, le Professeur SEDDIKI M’hamed Mohamed Salah Eddine, a prononcé une allocution d’ouverture. S’adressant à l’assistance, il a rappelé le lancement à court terme, de trois programmes nationaux de recherche jugés prioritaires, en l’occurrence la sécurité alimentaire, la santé du citoyen et la sécurité énergétique et à la mise en exécution de 750 projets de recherche sur la période 2017 à 2022, à raison de 150 projets par année.

Il a, ensuite, mentionné la grande importance qu’accorde la loi d’orientation sur la recherche à la collaboration entre les laboratoires de recherche universitaires, les centres de recherche et les entreprises socio-économiques pour développer l’innovation et la compétitivité, grâce à la mise en place de laboratoires de recherche-développement en entreprise, qui répondent à des besoins économique et social exprimés par les opérateurs économiques, et la création d’entreprises pépinières « start-up » par les chercheurs et les étudiants diplômés.

Enfin, le Secrétaire Général a rappelé l’engagement du gouvernement à continuer à financer la recherche en dépit de la situation financière actuelle du pays. Cet engagement est une preuve de l’importance qu’accorde notre pays à la recherche scientifique et, en même temps, un investissement dont il tirera de grands bénéfices à moyen terme.

Le Directeur Général de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique, le Professeur Hafid Aourag, a présenté la vision de la DGRSDT sur l’organisation de la recherche scientifique et le développement technologique dans le cadre de la loi sur la recherche scientifique qui devrait répondre aux besoins économiques et social.

Lors de sa présentation, le Directeur Général, a, tout d’abord, souligné le problème de l’articulation entre la recherche scientifique, la recherche technologique et la recherche industrielle. Ces trois recherches ont été définies comme suit : La recherche scientifique, type académique, se traduisant en production de la connaissance valorisée sous forme de publications scientifiques, la recherche technologique qui vise la démonstration de nouvelles technologies valorisées sous forme de brevets, quant à la recherche industrielle, elle vise la mise au point de nouveaux produits et procédés dont l’élément déterminant est le marché.

Ensuite, le Directeur Général, a dressé un état de la situation de notre système national de recherche sur les trois principaux volets d’activité suscités.

Sur la base d’un constat global de la situation de la recherche de notre pays et à la lumière de l’évolution de la recherche au niveau international, le Directeur Général a identifié un certain nombre d’exigences à savoir la refonte de la recherche académique basée sur l’excellence, le développement de la ressource humaine en termes de chercheurs permanents et d’ingénieurs et le développement de la recherche industrielle au sein de l’entreprise. Le Directeur général a tenu à rappeler que c’est dans cet esprit que doit être interprété la loi d’orientation sur la recherche.

Enfin, le Directeur Général, a préconisé la construction d’un écosystème industriel pour relancer la production nationale et la croissance.

Les travaux du CSP en ateliers ont été introduits par deux présentations plénières données par :


- Le Directeur de la Programmation de la Recherche, de l’Evaluation et de la Prospective, Dr BELAROUSSI Mohand Tahar intitulée : « Situation d’évaluation des entités de recherche et les mesures préconisées» ;
- Le Directeur du Développement Technologique et de l’Innovation, Pr SELLAMI Mokhtar intitulée : «vers une stratégie de construction d’un écosystème de développement technologique »



<< Novembre 2017 >>
DiLuMaMeJeVeSa
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930