DGRSDT

projets ayant un impact socio-economique

Préambule

Le programme quinquennal de recherche scientifique et de développement technologique consacré par la loi n° 08-05 du 23 février 2008 a défini dans l’Article 10, les 34 programmes nationaux de recherche (PNR). La DGRSDT s’est attelée dés le mois de janvier 2009 à la mobilisation des experts pour le développement des contenus devant faire l’objet des appels d’offres. Pas moins de 15 regroupements régionaux (Oran, Bejaia, Annaba, Biskra, Alger) et nationaux incluant des chercheurs algériens installés à l’étranger et des représentants de divers ministères ont été organisés pour arrêter les domaines, axes et thèmes de recherche, ainsi que les procédures devant conduire à la sélection des projets de recherche (priorisation des PNR, canevas, grille d’évaluation, CV des experts, modalités de recours).

L’appel d’offres lancé en mai 2010, a abouti à la réception de 5200 propositions de projets. Après étude des critères de recevabilités administratives, 4093 projets ont été maintenus et confiés aux organismes pilotes pour une évaluation scientifique. Il en est ressorti 2842 projets définitivement retenus après étude des recours finalisés en septembre 2011.

Evaluation de fin de parcours des 2732 projets PNR après deux années d’exercices :

le processus d’évaluation finale a démarré dés le mois d’octobre 2013, il sera poursuivi jusqu’en décembre avec la prise en charge des recours des projets évalués négativement. Les experts ont décidé après une double évaluation négative de suspendre 235 projets des 2732 reconduits en juin 2013. Ce nombre correspond à un pourcentage de 8,6%.

Identification des projets valorisables à caractère intersectoriel :

En parallèle à la remise des canevas d’évaluation, les porteurs de projets ont été sollicités pour établir un rapport descriptif sur le travail réalisé et de se prononcer sur le caractère de valorisation socio-économique de leur travail de recherche. Plus de 2200 rapports détaillés ont été transmis. Des chercheurs notamment en sciences fondamentales ont estimé que leur contribution était théorique et ne s’y prête pas à une valorisation économique. Ainsi les comités scientifiques des organismes pilotes ont retenus plus 1100 projets considérés comme excellent et pouvant prêter à une valorisation.

Une commission nationale d’experts a été désignée par la DGRSDT pour faire ressortir les travaux inscrits dans une optique multisectorielle et pouvant donner lieu à une valorisation socio-économique. La commission nationale spécialisée a retenu 312 projets valorisables à caractère intersectoriel. Ils sont listés comme suit :

Plus
Moins
Les projets ayant un impact socio-economique : 308 projets en ligne



<--
×

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Direction générale de la Recherche Scientifique et du développement Technologique

La DGRDST est l’une des deux directions générales du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique MESRS). La DGRDST est créée par la loi n° 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998, modifiée et complétée, susvisée relatives à la programmation, l'évaluation, l'organisation institutionnelle, le développement de la ressource humaine, la recherche universitaire, le développement technologique et l'ingénierie, la recherche en sciences sociales et humaines, l'information scientifique et technique, la coopération scientifique, la valorisation des résultats de la recherche, les infrastructures et grands équipements, et le financement du programme quinquennal.

-->